Notice: La fonction wpdb::prepare a été appelée de façon incorrecte. L’argument de requête wpdb::prepare() doit avoir un paramètre fictif. Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 3.9.0.) in /home/u112853907/domains/timsmagazine.fr/public_html/wp-includes/functions.php on line 6031
Sous le signe de la solidarité et de la cohésion - TIM's Magazine

Sous le signe de la solidarité et de la cohésion

Sous le signe de la solidarité et de la cohésion

TIM’s Magazine : Quel est l’esprit du Relais Inter Entreprise du 27 Mai ?
Martine Joachas Jérémie : Il s’agit d’un relais pédestre mixte de 63 km avec une commune de départ et une commune d’ar-rivée. Les 21 relayeurs par équipe dont au moins 3 femmes effectuent chacun et cha-cune la distance de 3 km. Les équipes ont la possibilité de porter un message comme celles qui incluent des personnes en situa-tion de handicap et qui prônent un message d’inclusion et de solidarité.
T. M. : A qui s’adresse le relais ?
Harry Noyer : Le relais Inter Entreprise s’adresse à toutes les entreprises ou grou-pements d’entreprises y compris les profes-sions libérales. Le groupement peut aller jusqu’à cinq entités pour permettre même aux petites entreprises de participer.
T. M. : Après la crise sanitaire quels étaient les enjeux de cette dernière édition ?
M.J.J. : Il fallait absolument reprendre le relais. Les équipes nous sollicitaient en ce sens. Cela nous a conforté dans l’idée que le relais avait toute sa place dans le pay-sage sportif et culturel guadeloupéen. Nous nous sommes mis en ordre de bataille et le relais a eu lieu avec trente-sept équipes au départ.

T. M. : Pourquoi le choix d’un artiste comme parrain ?
H.N. : Après cette période particulière, il était important pour nous de rappeler nos valeurs de solidarité et de cohésion. Le choix du parrain va dans ce sens. Si nous avons sollicité l’artiste Frédéric Caracas c’était aussi pour montrer notre solidarité au monde artistique durement touché par la pandémie.
T. M. : Quel souvenir mémorable gardez- vous de l’édition 2023 ?
H.N. : Pour moi c’est l’intervention de l’équipe CAMA composée de personnes en situation de handicap. Comme l’équipe ne pouvait pas participer au relais, nous nous sommes adaptés pour les avoir à nos côtés lors de la manifestation. Ils ont par-ticipé à l’évènement d’une manière diffé-rente notamment sur l’une des étapes du relais avec un chapiteau et une animation.
M.J.J. : Pour ma part, je retiens la joie et l’enthousiasme des équipes de se retrou-ver comme si l’on ne s’était jamais quitté.
T. M. : Quels sont vos objectifs pour la prochaine édition ?
M.J.J. : Mon objectif serait de faire vivre le relais au-delà d’une semaine par an. Nous avons entrepris une réflexion pour le faire sous d’autres formes et d’autres activités à des périodes intermédiaires. Par exemple organiser des actions témoins pour entou-rer la date du 27 mai et lui donner plus d’échos.

 

Harry Noyer, Président
Martine Joachas Jérémie, Trésorière et chargée de communication

Témoignage de Maïté Armédé
responsable de l’équipe USCAF

L’USCAF (Union Sportive de la CAF) a débuté l’aventure du RIE en 2014 et ne l'a plus quittée pour comptabiliser 7 participations aussi la reprise était très attendue ! Pour l’équipe USCAF, il n’était pas question de rater cette 23e édition, d’autant plus, que le
thème : « Solidarité et cohésion » est en parfaite adéquation avec les valeurs partagées et véhiculées par la CAF de la Guadeloupe et de Saint-Martin. Et c’est véritablement dans cet état d’esprit que les relayeurs, les collègues et nos supporters présents sur les routes (la vague bleue), ont abordé cette édition de reprise.
Aussi un grand merci à l’équipe de l’organisation du RIE pour le travail accompli.

Share This