Notice: La fonction wpdb::prepare a été appelée de façon incorrecte. L’argument de requête wpdb::prepare() doit avoir un paramètre fictif. Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 3.9.0.) in /home/u112853907/domains/timsmagazine.fr/public_html/wp-includes/functions.php on line 6031
Kéni PIPEROL :l’enfant prodige de la voile© Delphine Trentacosta - TIM's Magazine

Kéni PIPEROL :
l’enfant prodige de la voile© Delphine Trentacosta

Kéni PIPEROL :l’enfant prodige de la voile© Delphine Trentacosta
Il a 26 ans. Afin de mettre en relief l’expérience comparée à son âge, on serait tenté de dire qu’il n’a que 26 ans. La douzième édition de la Route du Rhum est la première à laquelle Kéni Piperol peut prétendre jouer dans la cour des grands.
Sa présentation sur le site de l’organisateur de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe est, le moins que l’on puisse dire, succincte. En trois petites phrases, il indique son âge, dit qu’il participe à sa première Route du Rhum et révèle le nom de son équipe. Contrairement à ce que ces quelques mots laissent penser, il y aurait déjà beaucoup à dire sur le plus jeune des navigateurs guadeloupéens engagés dans l’édition 2022 du « Rhum ».
Première Route du Rhum donc, mais la quatrième course transatlantique à l’actif de Kéni : la Transat AG2R et la Transat Québec Saint-Malo en 2016, la Mini Transat en 2017 et 2019. Justement à l’issue de la Mini Transat 2017, arrivé 4e en série, le jeune navigateur retient l’attention des experts. Le 24 novembre de cette année-là, le magazine Voile et Voiliers consacre quelques lignes au « bizuth à suivre ». Extrait : « Kéni Piperol, pur produit du centre Guadeloupe Grand Large, n’a eu de cesse de progresser depuis son arrivée
« Bien représenter la Guadeloupe »
Première Route du Rhum donc, mais la quatrième course transatlantique à l’actif de Kéni : la Transat AG2R et la Transat Québec Saint-Malo en 2016, la Mini Transat en 2017 et 2019. Justement à l’issue de la Mini Transat 2017, arrivé 4e en série, le jeune navigateur retient l’attention des experts. Le 24 novembre de cette année-là, le magazine Voile et Voiliers consacre quelques lignes au « bizuth à suivre ». Extrait : « Kéni Piperol, pur produit du centre Guadeloupe Grand Large, n’a eu de cesse de progresser depuis son arrivée sur le circuit et il l’a encore démontré lors de cette Mini-Transat. À 21 ans, le skipper de Région Guadeloupe remplit l’objectif qu’il s’était fixé au départ : finir dans le top 5 chez les Proto. Sa course témoigne d’une maturité impressionnante. Jamais le jeune Antillais ne s’est désuni, cherchant à progresser avec régularité jusqu’à cette place attendue. »

Un bateau unique sur le « Rhum »

Âge :26 ans (14/04/1996)
Bateau :Captain Alternance
Catégorie : Class40
Nombre d’inscription : Première participation à la Route du Rhum
Budget :NC
Comme les six autres Guadeloupéens engagés dans cette Route du Rhum, arriver à Pointe-à-Pitre est plus qu’un simple rêve pour Kéni. Lui qui a eu l’occasion d’avouer être un mauvais perdant, se veut combatif. Comme ses concurrents guadeloupéens, il se sent l’obligation de représenter brillamment la Guadeloupe, les siens. Auprès de ces derniers, le Mornalien a tenu à venir se ressourcer quelques jours avant le départ de la course. L’occasion, notamment, de revenir dans l’environnement nautique de ses débuts : pagayer dans le Grand-cul-de-Sac marin. Descendre de son monocoque pour ramer sur un kayak, le temps d’une pause avant le stress de la course.

Un bateau unique sur le « Rhum »

Sur son monocoque de 12 mètres, Kéni Piperol se verrait donc bien parmi les mieux classés des cinquante-cinq inscrits dans la catégorie des Class40, qui regroupe le plus grand nombre de coureurs de l’épreuve. Des cent-trente-huit skippeurs qui se sont alignés au départ, Piperol est sans doute parmi ceux qui connaissent le mieux leur bateau. Pas seulement parce qu’il s’est assidument entraîné, parfois poussant fort l’embarcation au-delà des 20 nœuds. Kéni connait aussi son bateau parce qu’il s’est, des mois durant, personnellement impliqué dans sa construction. Un bateau fait expressément pour lui, sur le chantier du prestigieux Team Lalou Multi, que Kéni a intégré en 2020. Quel que soit le rang auquel il se hissera, le monocoque de Kéni peut d’ores et déjà détenir un prix : celui du premier bateau du « Rhum » à avoir été entièrement fabriqué en matériaux recyclables.
——————————– William Joas
Share This